Histoire 1599 - 2013 : cinq siècles d’histoire des chambres de commerce au service de l’économie française

La première chambre de commerce de France fut créée à Marseille en 1599. Ce simple bureau de commerce composé de quatre députés désignés par le conseil de ville, prend le nom de chambre de commerce l’année suivante.

Avant la Révolution, plusieurs chambres de commerce sont créées dans des villes de province et le 25 février 1803 (6 ventôse an XI), Bonaparte signe le décret portant création de la Chambre de commerce de Paris.

En 1898, la loi du 9 avril donne aux chambres de commerce le statut d’établissement public. En 1899 sont créées les chambres de commerce de Meaux, de Melun et de Versailles.

En 1960, les chambres de commerce prennent la dénomination de chambres de commerce et d’industrie (CCI). Compte tenu de son poids historique, économique, politique et démographique, la Chambre de commerce et d’industrie de Paris occupe une place particulière parmi les CCI françaises. En 1966, lors du redécoupage administratif de la région parisienne, sa circonscription s'étend aux départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. La CCI de Versailles comprend alors les départements des Yvelines et du Val-d’Oise et la CCI de Corbeil devient la CCI de l’Essonne.

En 2004, les CCI de Meaux et de Melun se rapprochent pour fonder la CCI de Seine-et-Marne.

Lancée en 2009, la réforme des CCI donne naissance le 1er janvier 2013 à la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France qui regroupe six CCI départementales :

  • Paris,
  • Versailles-Yvelines,
  • Hauts-de-Seine,
  • Seine-Saint-Denis,
  • Val-de-Marne,
  • Val-d’Oise,

et deux CCI territoriales : la CCI de l’Essonne et celle de Seine-et-Marne.