Ce que dit la loi en cas de difficultés importantes

La vie d’une entreprise n’est pas toujours un long fleuve tranquille et celle-ci peut être amenée à connaître des difficultés de trésorerie. Si le montant des fonds propres d’une SARL se réduit de façon trop conséquente et représente moins de la moitié du capital social de l’entreprise, la loi exige une réaction rapide. Dans ce cas de figure, le gérant de la société doit impérativement réunir ses associés, dans un délai maximum de quatre mois, afin de trouver la solution la plus appropriée. Généralement, cette réunion se fait par le biais d’une assemblée générale extraordinaire. Il est également possible de procéder à une consultation écrite, mais cette solution n’est pas la plus conseillée, car elle est lente et qu’il convient d’agir rapidement dans une situation de crise.