Création d’entreprise : comment réaliser son étude de marché ?

Entrepreneur dans l’âme, vous avez choisi de vous lancer dans l’aventure en créant une entreprise. Votre projet en route, il va falloir l’évaluer avant de pouvoir démarrer votre activité. Oscar Wilde disait : « Aujourd’hui les gens savent le prix de tout mais ne connaissent la valeur de rien ». Tendances, concurrence, rapport offre/demande, rentabilité, zones d’implantation etc… Explications sur la réalisation d’une étude de marché afin d'atteindre les objectifs business que vous avez fixés pour votre société.

Les questions auxquelles l’étude devra répondre

Comment réaliser son étude de marché

Allistair Cotton/Fotolia

Pour réaliser votre étude de marché, il faudra déterminer : 

• Quelles sont précisément les cibles visées : leurs motivations d’achat, leurs habitudes de consommation?

• Quel est le potentiel de ce marché, les prévisions de croissance ? Quel est le niveau de prix moyen sur ce marché, le taux de marge ?

• Qui sont vos concurrents ? Y-a-t-il encore de la place pour un nouvel entrant ? Quel est votre positionnement par rapport à l’offre et la demande ? Avez-vous un avantage concurrentiel ? Avez-vous une dimension innovante ?

• Pour un commerce : la zone d’implantation est-elle propice ? 

Les différentes phases

Dans un premier temps, vous devrez faire une étude macro-économique sur votre futur secteur d’activité, par exemple à l’aide d’études de marché multi-clients réalisées par de grands cabinets généralistes (Les Echos, Xerfi) ou spécialisés. Vous pouvez consulter une grande partie de ces études au pôle PRISME de la Bibliothèque nationale de France, avec laquelle la CCI Paris Île-de-France est partenaire.

Pour vous aider à réaliser votre étude de marché, définir votre positionnement commercial et estimer le chiffre d’affaires prévisionnel, la CCI réalise des entretiens conseils individuels avec des conseillers spécialisés dans la création d’entreprise. Selon votre situation et votre besoin d’accompagnement, elle vous proposera le programme Entrepreneur#LEADER dont elle est partenaire aux côtés de la Région Ile-de-France et d’autres acteurs de l’entrepreneuriat.

L’étude micro-économique de votre secteur est la seconde partie de votre analyse. Elle se fait par rapport à votre secteur géographique de chalandise. « Il s’agit de tester son idée sur le terrain auprès d’un échantillon représentatif de clients potentiels » explique Laurent Mabire. « A l’issue de ces tests, votre projet devra être ajusté pour intégrer les attentes et les remarques de votre cible ». Il est donc essentiel de les prévoir dès le départ et de leur consacrer le temps nécessaire. Pour obtenir des informations complémentaires sur votre marché, sachez que vous pouvez consulter le "Portrait de territoire" de la commune en Île-de-France ou de l'arrondissement de Paris qui vous intéresse.

Cette étude de marché comporte également deux types d'analyse :

  • une analyse qualitative, réunion de consommateurs ou « focus groupe » par exemple,
  • une analyse quantitative tels les sondages.

De nombreuses techniques existent, sachez qu’avec le digital, les études en ligne sont généralement plus simples, plus rapides et moins coûteuses. Vous pouvez acheter des fichiers, notamment ceux de l'Annuaire des Entreprises de France (AEF). Pensez également à toutes les bases de données qui sont désormais accessibles grâce à l’open data.

Le rapport

Une fois l’étude de marché réalisée, rédigez un rapport concis et précis. Pensez chiffres et analyses. Les attentes et besoins de vos futurs clients sont connus ainsi que la concurrence et  le potentiel de votre future activité. Vous pouvez démarrer sereinement votre business plan en l’enrichissant avec la data issue de votre étude de marché. 

#Témoignages

David Gueunoun lance Les miraculeux après avoir étudié le marché

Les Miraculeux

Découvrez comment David Gueunoun a lancé sa société "Les Miraculeux" après avoir analysé les habitudes de consommation des français et considéré que le marché  peu innovant des compléments alimentaires offrait des opportunités à un nouvel entrant.

Emilie Korchia, My Job glasses

Conduire une étude avec un institut a permis à Emilie Korchia de mieux cerner le marché auquel elle souhaitait s'adresser. Aujourd'hui 15 000 professionnels se connectent régulièrement sur sa plateforme My Job glasses. Retour là où tout a commencé.

Damian Py, Daantech

Comprendre les besoins et attentes des consommateurs, étudier la segmentation du marché, acquérir une légitimité et, in fine, trouver des financements, c'est le parcours suivi par Damien Py et Antoine Fichet. Les fondateurs de Daan Tech viennent de lancer Bob, un tout petit lave-vaisselle de toutes les couleurs. Damien nous raconte !