Le 28/04/2015

Branches professionnelles : diversité en matière d'emploi et de formation

Cette étude porte sur la façon dont se construisent les régulations de branche dans le champ des politiques emploi/formation. Elle met en évidence la diversité des régulations de branches en termes d'emploi et de formation. Elle propose une lecture des formes d'investissement des instances paritaires par les acteurs sociaux.

Les résultats sont issus d'une enquête de terrain menée dans trois branches professionnelles : la chimie, le recyclage-récupération et la restauration rapide. Ils reposent, à la fois sur une analyse documentaire (accords interprofessionnels, accords de branche, accords cadre) et sur une soixantaine d'entretiens (réalisés avec des acteurs de branche, des OPCA, OPMQ, organismes de formation, acteurs territoriaux et d'entreprise).

L'analyse transversale permet de dégager des configurations particulières qui illustrent la diversité des régulations de branches en termes d'emploi et de formation : une régulation forte inscrite dans une dynamique anticipatrice dans la chimie ; une régulation forte au service de la professionnalisation dans le recyclage-récupération et une faible régulation assurant la flexibilité du "marché interne" de la branche dans la restauration rapide. En outre, elle analyse les formes différentes d'investissement des instances paritaires, pivot du pilotage de la politique emploi-formation.

En conclusion, cette étude revient sur des questions faisant débat : elle interroge les liens entretenus par chacune des branches avec l'Etat en matière d'emploi et de formation et elle pose la question de la concurrence entre les niveaux "filière", "branche" et "territoire" dans le contexte actuel de réforme de la formation professionnelle.

> En savoir plus