Le 12/10/2016

Campus des métiers et des qualifications

Le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, le ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales et la secrétaire d'Etat chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage ont conjointement présenté, au Conseil des ministres du 12 octobre 2016, une communication relative aux campus des métiers et des qualifications. 
 
"Le développement des campus des métiers et des qualifications, depuis 2013, s’inscrit dans la volonté du Gouvernement de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et de développer des pôles de formation d’excellence par secteur économique, au plus près des besoins des territoires.
Créés par la loi du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République, les campus des métiers et des qualifications répondent à une logique d’appel à projets qui permet, dans un territoire, d’impulser une dynamique commune entre les acteurs de la formation professionnelle initiale ou continue : établissements de l’enseignement secondaire (lycées professionnels), centres de formations d’apprentis, établissements de l'enseignement supérieur, organismes de recherche, tissu économique local, pôles de compétitivité, clusters, plateformes technologiques, collectivités locales dont, au premier chef, le conseil régional.
 
Cette démarche s'inscrit également dans la réforme territoriale avec le rôle reconnu aux régions dans la formation professionnelle. La création des campus des métiers et des qualifications contribue en outre à l'aménagement équilibré du territoire à travers des pôles d'excellence de formation centrés sur la réponse aux besoins des filières économiques locales en association avec les acteurs économiques.
 
En fédérant l’ensemble des acteurs territoriaux de la formation dans un secteur économique donné, les campus des métiers et des qualifications constituent une avancée pour les jeunes, pour les entreprises et pour les territoires.
 
Aux jeunes, ils offrent des parcours d’études jusqu'aux plus hauts niveaux de qualification, associant tous les statuts de formation (statut scolaire, d’apprenti, d’étudiant), du CAP aux études supérieures.
 
Dans les régions qui les accueillent, ils contribuent à l’attractivité des territoires.
 
Pour les entreprises, ils offrent des viviers de recrutement stables et clairement identifiés, spécialisés par filière économique. Les 51 campus des métiers et des qualifications labellisés depuis trois ans couvrent des champs d'activités à fort potentiel de croissance pour la France : aéronautique, écoconstruction, transition énergétique, mécanique connectée, agro-alimentaire, automobile, hôtellerie-restauration-tourisme…
 
Les campus des métiers et des qualifications traduisent la priorité donnée par le Gouvernement à la valorisation de la formation par le biais de l’alternance.
 
Face à la demande continue des territoires, la dynamique engagée va se poursuivre dans le cadre du quatrième appel à projets pour lequel 29 candidatures ont été reçues le 30 septembre dernier et vont à présent être examinées par le groupe d’experts interministériel. Ainsi la quasi-totalité du territoire devrait être couverte à l’issue de la campagne de labellisation, en métropole et en outre-mer".