Le 12/04/2016

CPF/CEP : rapport sur la mise en oeuvre

Le Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelle (Cnefop) a validé, le 12 avril 2016, son rapport sur la mise en oeuvre du Compte personnel de formation (CPF) et du Conseil en évolution professionnelle (CEP).

Le bilan de la mise en oeuvre des deux dispositifs est globalement positif ; toutefois, le Cnefop a pointé les difficultés rencontrées tant pour le CPF (complexité du système des listes ; identification difficile des formations éligibles, ...) que pour le CEP (hétérogénéité des prestataires, ...).

Le déploiement futur des deux dispositifs est replacé par le Cnefop dans un contexte de mise en place du Compte personnel d'activité (CPA).

Concernant le CEP, prés de 732 000 personnes ont bénéficié de ce dispositif en 2015.

Les recommandations formulées :

  • faciliter le positionnement des opérateurs dans leurs rôles,
  • poursuivre le déploiement des différents niveaux de service du CEP,
  • enrichir le pilotage du CEP,
  • permettre aux actifs de développer leur autonomie,
  • animer les opérateurs de manière coordonnée,
  • développer l'universalité d'accès au CEP pour l'ensemble des actifs.

 

Concernant le CPF, au 1er janvier 2016, ont été publiées 138 listes de Commissions paritaires nationale pour l'emploi, 46 listes régionales et une liste nationale interprofessionnelle.

En 2015, près de 2,5 millions de personnes ont ouvert leur compte et 212 000 dossiers de formation ont été validés.

Les recommandations formulées :

  • améliorer l'information sur la formation,
  • simplifier l'élaboration des listes de formations éligibles,
  • améliorer le système d'information du CPF,
  • améliorer l'accessibilité à l'offre de certification,
  • anticiper la fin des mesures Rebsamen,
  • faciliter la mobilisation du CPF des personnes à statuts multiples,
  • faciliter les négociations de branches sur le CPF,
  • faciliter l'ingénierie du CPF.

CPF/CEP : rapport sur la mise en oeuvre