Le 01/02/2017

Economie circulaire : les entreprises s'engagent

A l'occasion du colloque " Economie circulaire : les entreprises s'engagent" tenu le 1er février 2017, le ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer a reçu le rapport "Trajectoires Economie circulaire - 33 entreprises se mobilisent avec 100 engagements" remis par l'Association française des entreprises privées (Afep).
 
Au sein de ce rapport, les entreprises membres de l'Afep présentent 100 actions concrètes portant sur l'ensemble des leviers de l'économie circulaire : recyclage, approvisionnement durable, éco-conception, consommation responsable, écologie industrielle et territoriale, économie de la fonctionnalité, allongement de la durée d'usage.
Le colloque a témoigné de l'engagement des entreprises françaises dans la démarche. Les 33 entreprises impliquées sont : Air France, Arkema, Bouygues; Carrefour, Crédit Agricole, Danone, Eiffage, Elis, Engie, Fnac, Ingenico Group, Kingfisher, Lafargeholcim, L'Oréal, Legrand, Michelin, Nexity, Orange, Pernod Ricard, Groupe PSA, Renault, Saint-Gobain, Groupe Seb, Schneider Electric, Sequana-Arjowiggins Graphic, Société Générale, Solvay, Suez, Total, Unibail-Rodamco, Valeo, Vallourec, Veolia.
L'économie circulaire s'inscrit dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte du 8 août 2016 et lance le défi de passer d'un modèle économique "linéaire" (consistant à extraire, produire,consommer, jeter) à un modèle d'économie "circulaire" intégrant l'ensemble du cycle de vie des produits, de leur production jusqu'à leur fin de vie en passant par leur consommation, réduisant, réutilisant ou recyclant les matières utilisées.
Le secteur de l'économie circulaire mobilisait 545 000 emplois en 2013. L'application des actions relatives aux déchets de la loi de transition énergétique pour la croissance verte doit permettre la création de 10 000 emplois pérennes (nouvelles installations de traitement des déchets) et l'économie de 3,4 millions de tonnes équivalent CO² annuellement en 2025.
A cette occasion, le ministre a signé deux nouveaux engagements pour la croissance verte : l'un porte sur la production et l'utilisation de biocarburants aéronautiques durables en France (signé avec les sociétés Air France, Airbus, Safran, Total, Suez Environnement) et l'autre porte sur la valorisation du rechapage pour l'allongement de la durée de vie des pneumatiques de poids lourds (signé avec le Syndicat national du caoutchouc et des polymères).