Le 24/12/2016

Master : réforme du diplôme national

Une loi, publiée au Journal officiel du 24 décembre 2016, porte adaptation du deuxième cycle de l'enseignement supérieur français au système Licence-Master-Doctorat.

La réforme, pour la prochaine rentrée 2017, propose une nouvelle organisation du master : l'accès en deuxième année d'une formation du deuxième cycle conduisant au diplôme national de master pourra se présenter de droit pour les étudiants qui ont validé la première année de cette formation.

La réforme inscrit dans la loi un droit nouveau : le droit à la poursuite d'études pour chaque titulaire du diplôme national de licence.

Un décret fixera la liste des formations du deuxième cycle conduisant au diplôme national de master pour lesquelles l'accès à la première année est ouvert à tout titulaire d'un diplôme du premier cycle et pour lesquelles l'admission à poursuivre cette formation en deuxième année peut dépendre des capacités d'accueil des établissements et, éventuellement, être subordonnée au succès à un concours ou à l'examen du dossier du candidat. Le principal objectif de cette réforme est de permettre la construction d'une offre de formation de master qui se déroule pleinement sur deux années, conformément aux attendus de la réforme "LMD". Les universités pourront ainsi recruter les étudiants à l'entrée du master, selon leur niveau pédagogique et leur projet professionnel.

Au cours du dernier trimestre 2019, le Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur réalisera une estimation de cette réforme en analysant l'impact de ces dispositions sur la qualité de l'offre de formation en deuxième cycle ainsi que sur la sécurisation juridique des parcours.

Master : réforme du diplôme national