Le 20 juillet 2006

Livre blanc libérer la croissance : 3% c'est possible

Un taux de croissance de 3 % par an c’est possible. Voilà le message que la Chambre de commerce et d’industrie de Paris veut faire entendre à la veille d’échéances électorales importantes. La CCIP a donc souhaité présenter un ensemble cohérent de propositions susceptibles de relever la croissance à 3%, en se fondant sur l’expérience de ses élus chefs d’entreprises et leur connaissance concrète des réalités économiques.

Téléchargements :

Téléchargez l'intégralité du rapport "Libérer la croissance, 3 % c'est possible" [PDF - 1 Mo)

Téléchargez la note de synthèse "Libérer la croissance, 3 % c'est possible" [PDF - 133 Ko)

Ce rapport est publié par la Documentation Française dans la collection Développer et Entreprendre de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris

La CCIP a donc souhaité présenter un ensemble cohérent de propositions susceptibles de relever la croissance à 3%, en se fondant sur l’expérience de ses élus chefs d’entreprises et leur connaissance concrète des réalités économiques.

La CCIP présente une méthode organisée autour de cinq dynamiques traduites en 66 propositions :

    Poursuivre la croissance des PME, une dynamique essentielle,
    Investir plus et mieux, une dynamique pour l’avenir,
    Avoir une grande ambition pour la région capitale, facteur majeur du dynamisme français,
    Libérer l’emploi, élément essentiel de la dynamique économique et sociale,
    Réformer l’Etat par une gouvernance dynamique.

La CCIP préconise de :

  • Travailler plus : supprimer les entraves au travail, augmenter les incitations à l’activité des jeunes et des seniors, ouvrir nos frontières à la main d’œuvre étrangère qualifiée et améliorer l’employabilité par la formation.
  •  Investir plus : réformer la fiscalité des entreprises, donner la priorité à la recherche et l’innovation, promouvoir l’efficacité énergétique, encourager les investissements étrangers, conforter la place financière parisienne pour favoriser la croissance de nos entreprises.
  •  Produire mieux : poursuivre et amplifier la réforme de l’Etat, stimuler la création de richesses et d’emplois par la fiscalité et moderniser le droit pour soutenir la compétitivité des entreprises.