Dépréciation de l'euro : que faut-il en attendre ?

22
Avril
Malgré les discours alarmistes entendus sur les marchés financiers, la dépréciation de l’euro de ces derniers mois est perçue favorablement par les autorités françaises. Dans une période de reprise poussive, tout ce qui peut stimuler les exportations constitue, en effet, un renfort bienvenu.

Collection : Friedland Papers

Auteur : Stéphane Capet

 

On peut néanmoins s’interroger sur l’ampleur des gains à en attendre sur les parts de marché françaises. Les entreprises affaiblies ne vont-elles pas en profiter pour restaurer plus rapidement leurs marges ? Les parts de marché n’ont-elles pas été durablement perdues ? Au final, cette dépréciation, pour bienvenue qu’elle soit, suffira-t-elle à restaurer la compétitivité de l’économie française ? Plutôt que de critiquer les allemands, il conviendrait donc peut-être de réfléchir aux moyens de créer un choc de compétitivité, seul moyen de restaurer, de façon durable, notre position à l’international.

Contact de la collection

Si vous souhaitez vous abonner aux Friedlandpapers, cliquez sur ce lien.