Devenir le territoire le plus innovant du monde ?

16
Juin
Lors du Conseil européen de Lisbonne de mars 2000, les dirigeants de l’Union européenne avaient adopté un programme fixant « un nouvel objectif stratégique pour les 10 prochaines années : devenir l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, capable d’une croissance économique durable accompagnée d’une amélioration quantitative et qualitative de l’emploi et d’une plus grande cohésion sociale ». Neuf ans après, le bilan est en demi-teinte et l’on parle déjà d’un plan Lisbonne plus. Le rapport Cohen Tanugi en 2007 concluait que les objectifs étaient pertinents et devaient être poursuivis, mais que l’Europe n’avait pas rattrapé son retard par rapport aux États-Unis et qu’elle subissait la concurrence de certains pays émergents. En effet, partout à travers le monde, les États misent sur les territoires innovants et l’intelligence. Le monde entier est désormais sur cette stratégie de métissage entre industrie, recherche, entreprises et territoires et c’est très certainement là que va se jouer la compétition mondiale des prochaines années. Dans ce contexte, quels sont les atouts de la France dans cette course mondiale aux territoires innovants ?

Collection : Friedland Papers

Auteur : Hélène Perrin-Boulonne

A ce jour, la France apparaît plutôt en retrait, alors que les différents responsables politiques nationaux n’ont eu de cesse d’affirmer, depuis une décennie, leur volonté de faire de la France un territoire innovant. Cette volonté conduit à se poser les questions suivantes : existe-t-il un modèle unique de territoire innovant ? Quelle voie suivre pour la France ?


Prix : gratuit

Contact de la collection

Si vous souhaitez vous abonner aux Friedlandpapers, cliquez sur ce lien.