Le 07 octobre 2010

Gouvernance et RSE : leviers de croissance pour les ETI

Partageant l’objectif des pouvoirs publics de développer le nombre d’ETI en France, la CCIP met en avant deux leviers de croissance que sont la gouvernance et la Responsabilité Sociétale d'Entreprise (RSE). Avec le concours de l’Institut Français des Administrateurs (IFA), elle propose des bonnes pratiques à privilégier pour renforcer la gouvernance des ETI, et rappelle la nécessité pour ces entreprises de davantage prendre en compte les questions liées à la RSE pour une croissance durable.

Téléchargements :


De part leur taille, les ETI sont des entreprises suffisamment solides et compétitives pour conquérir de nouveaux marchés, notamment à l’export, pour investir et innover afin de rester performantes face aux nouveaux concurrents. Les pouvoirs publics ont compris qu’elles constituaient un facteur essentiel du dynamisme de la croissance française. Mais contrairement à ce que connaissent l’Allemagne et la Grande-Bretagne, elles sont encore en France trop peu nombreuses.

Pour y remédier, la CCIP, avec le concours de l’Institut Français des Administrateurs (IFA), présente, dans le prolongement de ses précédents travaux en la matière, des bonnes pratiques pour renforcer la gouvernance des ETI et leur permettre de s’inscrire dans une logique de croissance durable.

  • Renforcer la gouvernance des ETI au moyen d’outils adaptés

1. Inciter les ETI à ouvrir leurs conseils à des administrateurs indépendants en mettant à leur disposition des outils pratiques, élaborés au sein de l’IFA, destinés à les aider : - à préparer et définir leurs besoins en administrateurs (identifier les facteurs internes et externes permettant de définir le profil d’un administrateur et les besoins futurs du conseil) ; - attirer et recruter les meilleurs administrateurs (notamment constituer une base de candidats qualifiées pour le poste) ; - faire vivre leur conseil et le renouveler (assurer l’adéquation permanente des compétences et qualités des membres du conseil avec les besoins cartographiés).

2. Encourager les ETI familiales à désigner, au sein de leur conseil d'administration, « un administrateur dédié aux relations familiales ».

3. Formaliser et structurer les liens familiaux, au moyen de la rédaction d’une charte de famille.

  • Inscrire les ETI dans une logique de croissance durable

1. Sensibiliser et informer les ETI sur les apports de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) pour une croissance durable (base de données, création d’un portail référent sur la RSE, campagne de sensibilisation des pouvoirs publics en direction des ETI…).

2. Mettre en place un partenariat favorisant le développement des ETI
    2.1 Pour les pouvoirs publics :

  • Intégrer la dimension économique et, en particulier, celle des ETI dans l’agenda du Comité national du développement durable et du Grenelle de l'environnement (CNDDGE).
  • S’inspirant de l’exemple anglo-saxon, instituer un comité interministériel chargé de coordonner les actions RSE des pouvoirs publics.
  • Favoriser le rapprochement entreprises/territoires et renforcer les moyens d’action des organismes qui facilitent sur le terrain l’émergence des initiatives RSE : ADEME…

    2.2 Pour les ETI : Repenser leur modèle de gouvernance en intégrant les problématiques RSE privée et publique dans leur stratégie (alignement des stratégies business et des agendas publics, création d’un comité ad hoc au niveau du conseil d’administration et de l’exécutif).

Documents de travail

DES PME AUX ETI : Le rôle du conseil d'administration dans les situations de transmission, succession, mutation - Rapport de l'IFA

Sites à visiter
IFA gouvernance des PME et ETI

La presse en parle

Des sages pour les sociétés familiales, Le Figaro Economie, 18 octobre 2010
Administrateurs indépendants, En2Mots, 18 octobre 2010
Les sociétés familiales ont besoin de sages, Blog Le Figaro, 18 octobre 2010