Les négociations à l'OMC face à des vents contraires

auteur  Corinne VADCAR
0
septembre
D’ajournement en report, les négociations commerciales n’en finissent pas de durer. Le cycle précédent – l’Uruguay Round – avait déjà été marqué, par des incertitudes et des atermoiements mais le Round actuel est nettement plus hésitant et marqué par des vents contraires qui rendent toute nouvelle avancée difficile. Dans ce contexte, les perspectives de finalisation se veulent des plus minimalistes tandis que l’on peut craindre un effritement de la fonction normative de l’OMC. Dans ces conditions, un accord a minima serait un moindre mal. Aboutir le plus vite possible limiterait aussi les risques d’extension de tentations protectionnistes.

D’ajournement en report, les négociations commerciales n’en finissent pas de durer. Le cycle précédent – l’Uruguay Round – avait déjà été marqué, par des incertitudes et des atermoiements mais le Round actuel est nettement plus hésitant et marqué par des vents contraires qui rendent toute nouvelle avancée difficile. Dans ce contexte, les perspectives de finalisation se veulent des plus minimalistes tandis que l’on peut craindre un effritement de la fonction normative de l’OMC. Dans ces conditions, un accord a minima serait un moindre mal. Aboutir le plus vite possible limiterait aussi les risques d’extension de tentations protectionnistes.

    Téléchargez "Les négociations à l'OMC face à des vents contraires" [PDF - 115 ko]