Le 07 novembre 2013

Positionner l'international dans le cœur de stratégie de l'entreprise

À l’heure où les pouvoirs publics mènent une évaluation de l’ensemble des dispositifs d’appui aux entreprises, la CCI Paris Ile-de-France a souhaité faire le point sur les obstacles à l’internationalisation des entreprises. Objectif : revoir les modes de pensée et d'action publiques pour les adapter aux problématiques des entreprises.

Le développement international dépend de l’ambition de développement des entreprises

Pour construire son rapport, la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France s’est appuyée sur une trentaine d’entretiens en face à face, sur des enquêtes (dont son enquête annuelle auprès de plus de 6 000 dirigeants) et des échanges entre élus et conseillers internationaux au sein d’un groupe de travail.

La CCI Paris Ile-de-France s’interroge sur les moyens de développer en France, et sur le long terme, une culture de l’international. Elle estime que la France a besoin d’une (r)évolution de pensée car le développement international des entreprises dépend, avant tout, de leur propre ambition et des moyens qu’elles se donnent pour l’atteindre.

Il faut alors accompagner les entreprises pour que le développement international s’insère dans leurs gênes et dans leurs forces, quel que soit leur profil.

Internationalisation des entreprises : les conditions de réussite

Ce travail d’enquête mené par la CCI Paris Ile-de-France a ainsi permis de formuler plusieurs propositions pour permettre l’internationalisation des entreprises :

  • redéployer les moyens sur les salons[lien vers Tourisme, congrès et salons] internationaux, notamment ceux d’Île-de-France.
  • répondre aux besoins des entreprises par des prestations individualisées, concrètes et à forte valeur ajoutée.
  • renforcer les dispositifs qui contribuent aux échanges de conseils entre "pairs".
  • inscrire les politiques de soutien et d’accompagnement dans une logique "marketing" vis-à-vis des entreprises.
  • mettre en œuvre des partenariats à l’international entre l’État et l’entreprise, où celui-ci jouerait un rôle de facilitateur et où l’entreprise s’engagerait à des objectifs sur trois ans.

Documents de travail

  • Rapport Alain Bentejac-Jacques Desponts, Rapport sur l'évaluation des dispositifs de soutien à l'internationalisation des entreprises : www.commerce-exterieur.gouv.fr
  • L'efficacité des dispositifs de soutien à l'exportation, La Lettre du CEPII, juillet 2013 : www.cepii.fr

 Sites internet à visiter

 Evénement lié