Que vaut la "marque Paris"?

auteur  Jean-Gilles Cahn
39
Mars 2013
Paris Ville Lumière, Paris Capitale de la mode et du luxe, Paris capitale intellectuelle, l’image de Paris s’est construite au cours des siècles et a longtemps bénéficié d’une aura à nulle autre pareille.

Même si ensuite d’autres capitales sont venues rivaliser avec Paris, on peut encore aujourd’hui considérer que cette image constitue un patrimoine immatériel de valeur mondiale. Certains pensent d’ailleurs qu’il s’agit là d’un actif, au sens économique, assimilable à une marque de notoriété universelle, comme Apple ou Coca-Cola.

Mais comparaison vaut-elle raison ? Sinon, à défaut de pouvoir donner une valeur économique à la "marque Paris", comment mieux l'exploiter pour en faire un levier de croissance ?

C’est dans le contexte d’une concurrence exacerbée entre villes, que les professionnels du marketing ont, depuis une décennie, transposé la notion de marque commerciale dans le domaine du marketing des territoires. Toutefois cette démarche ne va pas de soi et pose de nombreuses questions : Qu’entend-on par marque territoriale ? Quelles en sont les conditions d’existence ? Une telle marque a-t-elle une valeur financière ? Cette valeur est-elle mesurable ?


À cet égard, qu’en est-il de Paris ? Ce nom constitue-t-il une marque ou est-il susceptible d’en constituer une ? Nous tenterons dans un premier temps d’apporter quelques éléments de réponse à cette interrogation. Puis, sachant que la marque commerciale est un actif d’entreprise qui peut être évalué financièrement, nous réfléchirons à ce que pourrait valoir la "marque Paris", pour terminer sur la question de savoir comment la faire prospérer.