Sommet de Copenhague sur le climat : la réponse technologique est-elle suffisante ?

19
Octobre
Le prochain sommet de Copenhague sur le changement climatique a pour ambition de prolonger et d’approfondir les engagements pris dans le cadre du protocole de Kyoto. Mais l’enjeu essentiel pourrait se trouver ailleurs. Avec le retour dans le jeu diplomatique international des Etats-Unis et l’entrée en force de la Chine, voire de l’Inde, la position européenne, jusqu’alors dominante, risque d’être fortement contestée. Les Etats-Unis viennent, en effet, avec un horizon sensiblement plus long que celui des européens et surtout des priorités d’actions radicalement différentes.

Collection : Friedland Papers

Auteur : Hélène Perrin-Boulonne

D’un strict point de vue économique, Copenhague pourrait consacrer l’ouverture d’une nouvelle ère, celle des défis technologiques à relever pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est dans une course au leadership sur les technologies vertes que s’engagent ainsi américains et chinois. Pour autant, la réponse technologique épuise-t-elle le débat ? Symétriquement, les européens qui s’affirment comme leaders dans les négociations sur le climat depuis 10 ans prennent-ils suffisamment en compte la dimension technologique ?

Si vous souhaitez vous abonner aux Friedlandpapers, cliquez sur ce lien.