La « ville mondiale » : un atout majeur pour l'économie d'un pays

7
février
La ville mondiale, ou métro-nation, est-elle en train de supplanter le vieil État-nation comme lieu majeur de décisions économiques ?

 

Collection : Friedland Papers

Auteur : Hélène Perrin-Boulonne

La ville mondiale, ou métro-nation, est-elle en train de supplanter le vieil État-nation comme lieu majeur de décisions économiques ? On peut se poser la question face à des méga-agglomérations qui structurent de plus en plus et de plus en plus loin l’espace les entourant. Fait remarquable, malgré l’émergence de nouveaux concurrents, la stabilité domine dans un palmarès où continuent de trôner Tokyo, New-York, Los Angeles, Paris, Londres. C’est que, au delà de leur taille, c’est leur position nodale au coeur des échanges qui fait la force de ces lieux. Pour les territoires voisins d’une métro-nation, les avantages l’emportent largement sur les inconvénients, tant leur dynamisme a des effets d’entraînement, sans compter les bénéfices en termes de redistribution. Les politiques publiques françaises, longtemps obnubilées par « Paris et le désert français », doivent désormais s’attacher à profiter de la présence d’une métro-nation sur le territoire national.

 

Prix : gratuit

  • Contact de la collection

Si vous souhaitez vous abonner aux Friedlandpapers, cliquez sur ce lien.