L'impression 3D, un nouveau défi pour la propriété intellectuelle

Organisé en partenariat avec le Master 2 "Droit des activités numériques" de l'Université Paris Descartes (Paris V), ce colloque de l'IRPI (Institut de Recherche en Propriété Intellectuelle) a abordé la problématique de l'impression 3D comme nouveau défi de la propriété intellectuelle.

19 juin 2014

CCI Paris Ile-de-France
Bourse de commerce - salle Baltard
2, rue de Viarmes 75001 Paris

Le colloque du 19 juin 2014 avait pour objectif d’analyser l’adaptabilité du droit d’auteur, des marques, brevets d’invention et modèles aux problématiques d’impression 3D, ainsi que les conséquences pratiques que cet outil innovant est susceptible d’engendrer. Il a ainsi offert l’occasion aux entreprises et à leurs représentants (avocats, conseils en propriété industrielle, juristes, organisations professionnelles…) de mesurer les enjeux et d’anticiper les risques juridiques suscités par ce procédé novateur, sans perdre de vue ses éventuels bienfaits.

Programme du colloque : l'impression 3D : nouveau défi pour la propriété intellectuelle ?

Accueil par Jérôme Frantz, Coprésident de l’IRPI, Membre de la CCI Paris Ile-de-France, Président de la FIM et Caroline Le Goffic, Maître de conférences, Codirectrice du Master 2 « Droit des activités numériques », Université Paris Descartes (Paris V)

Allocution d’ouverture : Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, représentée par Guillaume Prunier, Chef de bureau à la Direction générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services

Les thématiques suivantes ont été abordées :

  • Technique de l’impression 3D et enjeux
  • Atteintes aux droits de propriété intellectuelle et responsabilité
  • Usage privé et gestion
Le 19/06/2014