Y-a-t-il un problème de pouvoir d’achat en France ?

auteur  Jean-Luc BIACABE
10
juin 2008
Le pouvoir d’achat des français a augmenté de 3,3 % en 2007, un rythme bien supérieur aux tendances des années antérieures. Prenant l’opinion publique et les médias à contre-pied, ces chiffres officiels dressent un tableau favorable de la situation des ménages, au risque de susciter incrédulité, scepticisme, voire contestation quant à leur véracité. S’il convient de rester lucide sur ces estimations, on gagnerait cependant à ne pas nier systématiquement la réalité qu’elles décrivent. Le dynamisme des dépenses des ménages (consommation et investissement immobilier) confirme que le niveau de vie de nos concitoyens tend bien, en moyenne, à s’améliorer. Le divorce entre réalité et ressenti est-il alors la manifestation d’une forme de maladie psychosomatique ? Pas totalement. D’abord, la récente flambée d’inflation va effectivement amputer le niveau de vie des français en 2008. Ensuite l’émergence de la thématique du pouvoir d’achat marque une rupture importante avec les préoccupations des décennies antérieures dominées par la crainte du chômage. Cette inversion des préoccupations suggère un changement d’ère, avec le passage d’une période marquée par un excès de main-d’oeuvre à une autre dominée par la pénurie. Dans ces conditions, les rapports de force seraient appelés à changer, au profit des salariés.

Collection : Friedland Papers


Prix : g

Contact de la collection

Si vous souhaitez vous abonner aux Friedlandpapers, cliquez sur ce lien.