Le 24 février 2005

Les activités logistiques en Ile-de-France : atouts et défis

La logistique représente une des clés du développement économique. La région francilienne ne pourra se prévaloir d'une économie compétitive que si elle demeure un pôle logistique majeur. Le rapport de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris relève six points qui handicapent les activités logistiques.
rapporteur expert

Téléchargements :
Les activités logistiques en Ile-de-France [PDF - 3,5 Mo]

La CCIP formule dès lors trois propositions essentielles afin de consolider la place de l'Ile-de-France :

  • mieux prendre en compte les contraintes des activités logistiques dans les documents de planification: améliorer la qualité des infrastructures existantes ; développer l'intermodalité ; harmoniser la réglementation des livraisons à l'échelle de l'agglomération parisienne ;
     
  • alerter les pouvoirs publics sur l'éloignement des sites logistiques destinés à l'approvisionnement et à la distribution en zone dense et empêcher la mutation des emprises foncières logistiques vers d'autres usages ;
     
  • plus globalement, accompagner le développement des activités logistiques afin de participer au dynamisme économique en Ile-de-France :
    • en revalorisant l'image de ce secteur stratégique auprès des élus et de la population,
       
    • en développant les instances de concertation entre acteurs privés et publics.
       
    • et en remédiant au développement inquiétant de l'insécurité sur les sites et lors des transports (grande délinquance, vols de marchandises,...).
 
Par ailleurs la CCIP avance d'autres propositions qui lui paraissent importantes :
 
  • sensibiliser les pouvoirs publics sur les conséquences de l'élargissement européen et le " risque " de marginalisation de la façade atlantique ; tendre vers une harmonisation européenne dans les domaines suivants : normes de sécurité, transports routiers, taxes,…pour parvenir à une plus saine concurrence entre les différents acteurs des pays européens ;
     
  • réduire la pression fiscale trop pénalisante (taxe sur les entrepôts, TP, …) et simplifier les procédures administratives (suppression de l'agrément constructeur,…) ;
     
  • devant une pénurie de main d'œuvre dans les métiers de manutention et de livraison, viser une adéquation entre l'offre et la demande.

La région Ile-de-France doit entretenir et valoriser ses atouts afin de conserver sa place de pôle logistique majeur, le développement des activités logistiques constituant un élément stratégique de la relance économique. L'élaboration d'un Schéma Régional de Développement Economique (SRDE) et la révision du Schéma Directeur d'Ile-de-France (SDRIF) qui s'engagent actuellement seront l'occasion pour la CCIP, ainsi que pour les professionnels du transport et de la logistique, d'intervenir dans les débats qui se dérouleront en 2005, afin qu'une place plus importante soit accordée aux activités logistiques dans les orientations retenues.