Le 15 janvier 2018

Quels besoins en foncier pour les entreprises industrielles franciliennes ?

Première contribution de la CCI Paris Ile-de-France aux SCOT en Ile-de-France
Les entreprises industrielles sont une composante clé de l’économie francilienne. Elles sont repoussées à l’extérieur des zones urbaines alors même qu’elles ont un besoin croissant d’accès à la main d’œuvre qualifiée, au marché et aux partenaires d’innovation qui s’y trouvent. En 2018, une partie des collectivités franciliennes élaborent leurs documents d’urbanisme. Ainsi, il importe dès maintenant d'apporter des éléments sur les surfaces à préserver et sur les mesures à mettre en œuvre pour répondre aux besoins des entreprises.

Le foncier industriel disponible en cœur d’agglomération se réduit au profit des logements, des bureaux et des équipements publics. Pourtant, les industriels ont un besoin croissant d’être bien connectés au bassin économique régional. Pour poursuivre leur montée en gamme et innover, les entreprises industrielles franciliennes doivent disposer d’un accès aisé à leur marché, à des ressources humaines qualifiées, et à des partenaires d’innovation dans de multiples secteurs.

En 2018, la Métropole du Grand Paris et une partie des intercommunalités franciliennes redéfinissent leurs stratégies en matière d’aménagement (SCOT et PLU(I)). Elles joueront un rôle déterminant sur le volume et la localisation du foncier, en zone urbaine et à proximité des infrastructures de transport, sur lequel les activités pourront se développer.

A l’aide de deux scénarios prospectifs, la CCI Paris Ile-de-France évalue les besoins en immobilier pour les activités productives entre 1,5 et 1,9 million de mètre-carrés par an (soit de 240 à 300 ha de foncier par an), dont un tiers peut être satisfait par l’offre disponible de seconde main et deux tiers par de la construction neuve.

Cette évaluation confirme que les espaces d’activité existants situés en zone urbaine et à proximité des (futures) infrastructures de transport ne doivent pas être considérés comme la variable d’ajustement des projets urbains. Les entreprises de l’industrie, de la logistique et du BTP ont un besoin durable de ce type de foncier.

Pour contribuer à cette meilleure prise en compte des besoins, la CCI Paris Ile-de-France adresse 12 propositions aux pouvoirs publics dans trois domaines :

1. Mobiliser le foncier en faveur de l’activité productive à l’échelle régionale,

2. Construire un partenariat gagnant-gagnant entre les entreprises et les territoires,

3. Prendre réellement en compte les besoins des PME.

Trois chefs d’entreprises implantées en zone urbaine témoignent de la
nécessité de préserver du foncier en zone urbaine pour les activités productives  :

Pour en savoir plus : 

·         https://www.iau-idf.fr/savoir-faire/nos-travaux/edition/les-lieux-de-lindustrie-en-ile-de-france.html

·         http://www.iau-idf.fr/savoir-faire/nos-travaux/edition/lusine-du-futur-un-retour-vers-lurbain.html

·         https://www.defi-metiers.fr/publications/lindustrie-du-futur-dans-les-pme-des-industries-metallurgiques-franciliennes

·         http://www.la-fabrique.fr/fr/publication/travail-industriel-a-lere-numerique/

·         http://www.coe.gouv.fr/Detail-Nouveaute.html%3Fid_article=1347.html

Vu dans la presse