Le commerce extérieur de l'Ile-de-France : Dégradation continue en 2002

Aurélie TERLIER-DEUDON
Janvier 2004
Une publication
du CROCIS
Le ralentissement économique mondial, et notamment la faiblesse de la croissance américaine, ainsi que l'absence de reprise de l'investissement des entreprises, ont fortement pesé en 2002 sur les échanges extérieurs de l'Ile-de-France. Cette évolution négative s’est poursuivie en 2003 : aucune amélioration n’a été enregistrée sur les trois premiers trimestres de l’année.

Les échanges de l’Ile-de-France ont subi en 2002 les effets du ralentissement économique mondial, avec une baisse de ses exportations de 2,8 % et un nouveau recul de ses importations (-6,1 % contre -3,1 % en 2001). Ces évolutions sont aussi perceptibles au niveau national, mais de façon moins marquée : repli de 1,6 % des exportations et de 3,3 % des importations françaises. La réduction du déficit commercial francilien en 2002 (-12,4 %) s'explique ainsi principalement par le net recul des importations : le solde commercial francilien est passé de -31,6 milliards d'euros en 2001 à -27,7 milliards en 2002. Cette évolution se traduit alors par une amélioration du taux de couverture qui atteint 68,2 % en 2002 contre 66,0 % en 2001.