La Catalogne et l’Ile-de-France à l’heure du retour de la croissance

191
mai 2017
Même si Paris et sa région sont avant tout comparables avec les autres « global cities » (New York, Tokyo, Londres ou encore Shanghai), d’autres villes européennes montent en puissance ; au début des années 2000, Barcelone et la Catalogne ont compté parmi les métropoles les plus dynamiques, notamment avant la récession de 2008-2009. Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment les régions francilienne et catalane ont-elles subi la crise ? Comment leur activité économique et leur marché du travail évoluent-ils depuis ?


Barcelone et la Catalogne : un hub économique, logistique et touristique au sud de l’Europe

Le poids économique de Barcelone provient en partie de sa situation géographique : le rayonnement de la métropole s’étend ainsi jusqu’à Valence et Saragosse côté espagnol et jusqu’à Perpignan, Montpellier et Toulouse côté français ; parallèlement, le port de Barcelone offre à la Catalogne une ouverture sur l’ensemble du bassin méditerranéen.

Une augmentation du PIB identique dans les deux régions entre 2000 et 2015

En termes d’activité économique, trois phases distinctes peuvent être identifiées dans l’évolution du PIB en Catalogne entre 2000 et 2015. Néanmoins, malgré des trajectoires très différentes, les PIB de l’Ile-de-France et de la Catalogne ont augmenté dans des proportions quasiment équivalentes pendant ces 15 ans.

Un PIB par habitant toujours très supérieur en Ile-de-France

Toutefois, si on occulte l’effet population, la richesse produite par habitant reste très inférieure de l’autre côté des Pyrénées. Ainsi, en 2015, le PIB par habitant francilien était 1,6 fois supérieur à celui observé dans la région de Barcelone.

Une croissance peu riche en emplois dans l’une et l’autre des régions depuis 2000

Entre 2000 et 2007, l’emploi total a crû de 29,8 % en Catalogne. Néanmoins, la récession de 2008-2009 a nettement atténué cette dynamique ; par conséquent, entre 2000 et 2015, l’emploi a finalement augmenté cinq fois moins vite que le PIB en Catalogne (contre six fois moins vite en Ile-de-France).

Le taux de chômage catalan en hausse de 16,6 points entre 2007 et 2013

Alors que le taux de chômage catalan s’élevait en moyenne annuelle à 6,5 % en 2007, il a culminé à 23,1 % en 2013.

Un rétablissement progressif mais encore incomplet du marché du travail catalan

Plus récemment, comme en Ile-de-France, le taux de chômage s’infléchit en Catalogne. Ainsi, depuis le point haut de 2013, celui-ci s’est réduit de plus de 7,0 points pour atteindre 15,7 % en moyenne en 2016. Cependant, même s’il diminue également depuis 2013 (il dépassait alors les 50,0 %), le taux de chômage chez les Catalans de moins de 25 ans a atteint 34,3 % en moyenne en 2016.

Les investisseurs internationaux toujours attirés par Barcelone malgré la crise

Même si le contexte économique a pesé sur l’attractivité catalane depuis 2008, Barcelone continue de susciter l’intérêt des investisseurs et se positionne en tant qu’outsider européen derrière Paris et Londres.

Une activité touristique à double tranchant

Le tourisme catalan s’est quant à lui montré résilient à la crise économique et, entre 2000 et 2016, la fréquentation des hôtels a augmenté de 88,2 %. Mais le dynamisme du tourisme a deux visages en Catalogne. D’une part, il stimule l’activité en générant de nombreuses retombées économiques ; en contrepartie, en plus d’urbaniser à l’extrême une partie des côtes catalanes, il a conduit à une pénurie de logements dans les quartiers centraux de Barcelone.

L’Ile-de-France et la Catalogne parmi les leaders européens du tourisme d’affaires

Parallèlement au tourisme de loisirs, Barcelone s’est dotée d’un parc d’expositions de quelque 240 000 m² (Gran Via) qui sont venus s’ajouter aux 92 000 m² disponibles au parc historique de Montjuïc et a parallèlement mis en place une politique agressive pour attirer les plus grands congrès internationaux.

Barcelone parmi les dernières villes européennes à avoir accueilli les Jeux Olympiques

Alors que la sélection de la ville-hôte pour les JO de 2024 aura lieu le 15 septembre prochain, il convient de rappeler que la Catalogne peut servir de référence à l’Ile-de-France puisque Barcelone fait partie des dernières villes européennes à avoir accueilli les Jeux Olympiques (avec Londres en 2012 et Athènes en 2004).