Tableau de bord départemental de l'Essonne - 4e trimestre 2013

Morgane DIVIANI-LORRE
Avril 2014
Une publication
du CROCIS
Les signes de reprise se confirment en Essonne mais restent fragiles.

La conjoncture essonnienne s’est sensiblement améliorée au cours du 4e trimestre 2013. Les signes de reprise ont été perceptibles à travers plusieurs indicateurs : redressement de l’emploi salarié, baisse du nombre des défaillances d’entreprises et progression du taux d’occupation hôtelier.

Les résultats pour l’ensemble de l’année 2013 témoignent toutefois de fragilités persistantes : le nombre de créations d’entreprises s’est en effet replié de 2,4 % par rapport à 2012, tandis que le taux de chômage a augmenté de 0,4 point. Les surfaces de locaux autorisées au titre de l’année 2013 ont également été moins importantes que celles de l’année précédente. Les incertitudes pesant sur l’ancrage de la reprise ont par conséquent conduit les entreprises à privilégier l’emploi intérimaire (+ 10,0 %) au détriment de postes de plus longue durée.

En partenariat avec