Tableau de bord départemental des Hauts-de-Seine - 4e trimestre 2014

Bérengère GAUTIER
Avril 2015
Une publication
du CROCIS
Une fin d’année 2014 morose pour les Hauts-de-Seine.

Malgré une hausse du nombre de créations d’entreprises de 10,1 % au dernier trimestre 2014, l’économie des Hauts-de-Seine ne parvient pas à se redresser suffisamment pour enrayer la hausse du taux de chômage. Celui-ci avoisinait, fin 2014, les 8,0 % de la population active, un taux proche des plus hauts de 2003-2004.

Les créations d’emplois tertiaires sont par ailleurs restées très faibles et essentiellement liées à l’emploi intérimaire tandis que le secteur de la construction a continué de perdre des postes (2 000 emplois en moins sur le seul dernier trimestre 2014), en lien avec un repli des mises en chantier sur l’ensemble de l’année 2014.

A l’inverse, l’activité touristique est repartie à la hausse fin 2014, avec une progression des taux d’occupation dans les hôtels altoséquanais.

En partenariat avec