Tableau de bord départemental de Paris - 4e trimestre 2009

Marie GAUDEMET
Avril 2010
Une publication
du CROCIS
Les effets de la crise économique se sont atténués à Paris en fin d’année 2009.

Paris a subi fortement, en 2009, les effets de la crise économique avec notamment des créations (hors auto-entrepreneurs) en baisse, un taux d’occupation des hôtels en net recul, beaucoup moins de ventes de logements et une diminution d’emplois offerts accompagnée d’une montée du chômage.

Mais la dégradation s’est atténuée au cours de l’année. La baisse du nombre de créations a, en effet, ralenti. De plus, le taux d’occupation des hôtels s’est redressé ainsi que les transactions de logements. Le marché de l’emploi s’est quant à lui légèrement détendu avec un ralentissement de la progression du nombre de demandeurs d’emplois et une perte moins importante des emplois parisiens. Le nombre de défaillances a, par ailleurs, été en diminution en 2009 à Paris.

En partenariat avec