Tableau de bord départemental de Seine-et-Marne - 4e trimestre 2013

Jérôme CAUDRON
Avril 2014
Une publication
du CROCIS
Un climat économique contrasté et des perspectives indécises pour la Seine-et-Marne.

Le bilan de l’activité économique départementale en 2013 n’aura pas permis d’identifier un faisceau de signes positifs annonciateur d’un retour à une croissance franche.

Certes, le taux de chômage s’est stabilisé à 8,0 % tout au long de l’année et les effectifs salariés se sont inscrits en hausse. Mais le nombre de demandeurs d’emplois a continué de croître et a atteint 62 330 pour la seule catégorie A au mois de février 2014.

Sur le terrain de la création d’entreprises, les créations classiques (hors auto-entreprises) ont retrouvé leur dynamisme d’antan avec une croissance à deux chiffres. Toutefois, le nombre d’entreprises défaillantes est resté à un niveau élevé (1 066 en 2013).

De son côté, le marché immobilier a soufflé le chaud et le froid avec une hausse de la surface de locaux commencés mais une forte baisse de la surface de locaux autorisés.

En partenariat avec