Tableau de bord départemental de Seine-Saint-Denis - 3e trimestre 2011

Claire LEMOINE
Janvier 2012
Une publication
du CROCIS
Une moindre fragilité de l'économie de Seine-Saint-Denis.

Au 3e trimestre 2011, l’économie sequano-dionysienne est apparue moins fragile qu’au 2e trimestre 2011. Malgré des niveaux de chômage et de défaillances d’entreprises comparativement élevés par rapport à d’autres départements, certains indicateurs ont semblé mettre en évidence un redressement de l’économie départementale.

Ainsi, au 3e trimestre 2011, le nombre de créations d’entreprises est resté stable et les défaillances d’entreprises ont significativement diminué par rapport à la même période de 2010. L’emploi salarié, malgré un repli de 0,3 % sur un trimestre, s’est inscrit en hausse de 1,2 % sur un an. Par ailleurs, le taux d’occupation hôtelier en Seine-Saint-Denis a atteint 84,3 % en septembre, soit l’un des niveaux les plus élevés d’Ile-de-France. La surface de locaux commencés et autorisés a fortement augmenté par rapport au 3e trimestre 2010.

En partenariat avec