Un "alignement des planètes" sans effet sur l'économie francilienne pour le moment

4e trimestre 2014
Avril 2015
8 pages
Alors qu’elle bénéficie d’un avantageux « alignement des planètes » (contexte favorable alliant la dépréciation de l’euro face au dollar, un prix du pétrole au plus bas depuis l’après récession de 2008-2009, etc.), l’économie francilienne n’a pas montré d’amélioration significative au quatrième trimestre 2014.

Certes le nombre de défaillances d’entreprise dans la région s’est légèrement infléchi mais essentiellement du fait de la grève des tribunaux de commerce. De même, si le trafic passagers dans les aéroports de Paris a établi un nouveau record en 2014, l’activité hôtelière, elle, a peiné et a accusé un déficit de plus de 800 000 nuitées par rapport à 2013. Parallèlement, les prix de l’immobilier s’infléchissent désormais depuis trois ans sans interruption et l’ampleur de la baisse atteint désormais 4,7 % depuis le dernier point haut. La reprise tant attendue tarde donc à se matérialiser.

Dans un tel contexte, le nombre de demandeurs d’emploi franciliens (catégorie A) a franchi le seuil des 660 000 en décembre (soit désormais + 71,7 % par rapport au point bas de 2008) et le taux de chômage approche désormais les 9,0 %.