L'Île-de-France résiste dans un environnement morose

2e trimestre 2014
Octobre 2014
Une publication
de l'INSEE
4 pages
Au deuxième trimestre 2014, l’emploi salarié francilien est quasiment stable (+ 0,1 %). En un an, il progresse de 0,4 %, se rapprochant lentement de son niveau de 2008, soutenu par les secteurs de la construction, des services et du commerce.

La suppression de postes dans l’intérim ralentit désormais. Le taux de chômage francilien est constant depuis trois trimestres et le nombre de demandeurs d’emploi a cessé d’augmenter au cours de l’été, pour la première fois depuis un an.

La baisse des ventes de logements neufs s’accentue au deuxième trimestre. De janvier à août 2014, les créations d’entreprises sont plus nombreuses qu’il y a un an. Depuis l’été, la fréquentation hôtelière se rapproche des niveaux records des années 2011 et 2012.

En un an, l’emploi francilien progresse très lentement L’emploi salarié francilien reste quasiment stable au deuxième trimestre 2014 (+ 0,1 %). En province, l'emploi est stationnaire. Entre le deuxième trimestre 2013 et le deuxième trimestre 2014, l’emploi francilien progresse de 0,4 %, se rapprochant très lentement du point haut de 2008. Sur l’ensemble du territoire, il est très en dessous de son niveau de 2008 et à peine supérieur à son point bas de 2009. La suppression de postes dans l’intérim continue à un rythme très atténué ce trimestre (- 0,4 %, après - 5,2 % entre les deux précédents trimestres).

[...]

Denis Rabadeux (Insee Ile-de-France), Athémane Dahmouh (Direccte Ile-de-France)

En partenariat avec