La situation de l’emploi et de la conjoncture économique en Île-de-France à l'automne 2009

Automne 2009
Octobre 2009
Une publication
du CROCIS
24 pages
économie mondiale a connu une fin d’année 2008 et un début d’année 2009 particulièrement noirs. Les rebonds de l’activité enregistrés au deuxième trimestre – en France, en Allemagne, au Japon – doivent être confirmés avant de pouvoir parler de véritable guérison.

En effet, à ce jour, ce sont avant tout les plans de relance gouvernementaux qui ont soutenu l’activité. Par ailleurs, si la reprise économique se confirme, elle devrait être particulièrement lente du fait de la dégradation du marché de l’emploi , encore loin d’être achevée. Pour 2009, le FMI s’attend finalement à une contraction de la croissance mondiale un peu moins forte que prévu (- 1,1 % au lieu de - 1,3 %), avant un retour de la croissance pour 2010.

Malgré le rebond du PIB en France au deuxième trimestre, la récession sur l’ensemble de 2009 sera la plus forte depuis 60 ans (baisse du PIB de – 2,2 % selon l’Insee, de – 2,0 % pour le COE-Rexecode). La reprise désormais attendue pour 2010 devrait être très modérée : le niveau élevé de l’euro devrait peser sur les exportations françaises et la reprise de l’inflation (dans le sillage des cours du pétrole) sur la consommation des ménages ; surtout, la poursuite de l’ajustement du marché du travail devrait fortement limiter l’activité économique.