Automobile : des activités fragiles frappées par la crise

Situation financière des TPE franciliennes
auteur  Yves BURFIN
décembre 2010
4 pages
Des secteurs de moins en moins employeurs Élément caractéristique important : les TPE des trois secteurs d'activité pour lesquels l'analyse a mis à jour des fragilités connaissent depuis plusieurs années une baisse continue de l'effectif salarié.

Alors même que leur nombre a augmenté entre 2000 et 2009 (+ 6,4 %, passant de 9 630 à 10 240 entreprises), l'emploi salarié connaît sur la même période une baisse importante (- 7,9 %, soit une perte de 2 150 emplois dont 680 durant la seule année 2008, année d'apparition de la crise). Ce phénomène s'explique à la fois par l'augmentation du nombre des établissements n'occupant aucun salarié (+ 63,1 % sur la période 2000-2009) et la diminution du nombre d'établissements employant de 1 à 19 personnes (- 16,3%).

Dans le cadre de leur mission, l'Observatoire consulaire des entreprises en difficultés (OCED) et le Centre régional d'observation du commerce, de l'industrie et des services (CROCIS) ont conjointement mis en place un outil d'alerte sectorielle dédié aux TPE franciliennes afin de détecter, chaque année, les secteurs d'activité menacés au vu de leurs performances économiques et de la situation financière des entreprises qui les composent.