Avec le régime de l’auto-entrepreneur, les profils des créateurs d’entreprises franciliens ont été modifiés

auteur  Yves BURFIN
Sabrina Abdelmalek, Céline Calvier (Insee Ile-de-France)
166
juillet 2014
5 pages
Depuis la mise en place de l’auto-entreprenariat qui offre une alternative au régime classique de création d’entreprise individuelle, les créateurs d’entreprises franciliennes (hors auto-entreprises) sont plus âgés, plus diplômés et plus expérimentés.

 Les entreprises « classiques », majoritairement créées sous forme de sociétés, restent concentrées dans trois secteurs d’activité : le commerce, certaines activités de services aux entreprises (les « activités spécialisées, scientifiques et techniques ») et la construction. Le montant des capitaux investis à la création a augmenté.