Boulangerie et restauration rapide : des TPE fragilisées par la concurrence

Situation financière des TPE franciliennes
auteur  Yves BURFIN
février 2012
4 pages
Les Français consacrant une plage horaire toujours plus réduite à leur déjeuner, les entreprises positionnées sur le secteur de la restauration rapide se sont adaptées à ces changements de mode de consommation.

Ansi, les boulangeries dont le cœur de métier demeure toujours la production et la vente de pain, ont su opérer une véritable mutation de leur activité au cours des dix dernières années par une diversification de leur offre, en proposant sandwichs, quiches et autres formules repas. Elles sont entrées en concurrence avec la restauration rapide. D’autres catégories d’entreprises se sont également positionnées sur ce segment de marché.

C’est le cas des moyennes et grandes surfaces, mais aussi des services de livraison de repas complets à domicile ou dans les entreprises, parfois via internet, ainsi que des points de ventes alimentaires mobiles, appélés "street vending", empruntant le modèle des “camions à pizza”. De même, les cafés et les traiteurs occupent une partie de ce marché.

[...}

.