Créations et reprises d'entreprise en Île-de-France - 1er semestre 2005

Vincent REDURON
3
Octobre 2005
Une publication
du CROCIS
5 pages
Au premier semestre 2005, pour l’ensemble de l’Île-de-France, on a assisté à une stabilisation, à un niveau élevé, du nombre de créations pures d'entreprises, après le fléchissement observé durant la seconde moitié de 2004. Le taux de pérennité des entreprises d’Île-de-France, cinq ans après leur création, est de 44 %, un chiffre inférieur à celui observé au plan national.

Créations pures d'entreprises en France et en Île-de-France

En France, le nombre de créations pures d'entreprises s'est stabilisé au premier semestre 2005, enrayant la baisse observée depuis le pic du premier trimestre 2004. Avec 120 667 créations pures ce semestre, la situation se maintient à un point élevé, en repli limité par rapport au très haut niveau de 2004 (de 2,3 %).

L'Île-de-France connaît elle aussi une évolution favorable des créations pures au premier semestre 2005. 31 287 entreprises y ont été crées ex-nihilo, soit un retrait limité de 2,5 % par rapport à 2004. Cette consolidation s'est surtout dessinée au deuxième trimestre, où une légère remontée a eu lieu après une année de lente décroissance.

Cette évolution situe la région dans la moyenne nationale, ce qui tend à confirmer le regain de dynamisme de l'Île-de-France observé depuis fin 2003. De 1997 à 2003, un rythme de création pure d'entreprises moins soutenu en Ile-de-France qu'en France avait fait passer la part de la région dans le total national de 29,4 % à 26,2 %.

[...]

En partenariat avec