La filière sport en Ile-de-France : des pratiques, des structures et dépenses en fort développement

Joëlle COSTE
55
Juin 2003
Une publication
du CROCIS
4 pages
En Île-de-France comme ailleurs en France, les pratiques sportives se développent considérablement. Avec elles, se structurent de nouveaux marchés dans divers domaines du sport : construction-rénovation, gestion des installations collectives, et dépenses en articles de sport et loisirs. A la veille des championnats du monde d’athlétisme de Saint-Denis en 2003, il semble donc opportun d’en savoir plus sur cette «filière sport» francilienne.

Alors que le ministre de la Jeunesse et des Sports a décidé de dresser un inventaire exhaustif et homogène des installations sportives françaises et à la veille des Championnats du monde d'athlétisme 2003 de Saint-Denis – sans omettre la perspective des Jeux Olympiques de 2012 à Paris –, il n'est pas inutile de se pencher sur la filière du sport en Île-de-France.

Le développement des pratiques sportives

20 millions de français de plus de 15 ans déclarent en effet avoir une activité sportive, au moins une fois par semaine (enquête INSEE), auxquels s'ajoutent plus de 6 millions de jeunes âgés de 6 à 14 ans. En Ile-de-France, on dénombre 4,5 millions de pratiquants. Cette pratique décroît certes avec l'âge mais celle des " seniors " se développe, et l'écart hommes/femmes se comble progressivement. L’Ilede-France compte 2,2 millions de licences sportives, ce qui reste un taux de pénétration inférieur à la moyenne nationale.

Le temps de pratique de l'activité sportive s'est par ailleurs allongé, avec un intérêt croissant porté à de nouveaux sports. Certains, comme les randonnées urbaines à vélo ou rollers, peuvent se pratiquer dans des espaces non dédiés, mais d'autres nécessitent des installations spécifiques, comme les skate parks ou les pistes de bi-cross.

[...]