Soldes été 2010 : bilan plutôt positif, malgré un démarrage jugé tardif

auteur  Julien TUILLIER
Juillet 2010
Une publication
du CROCIS
4 pages
Le bilan des soldes d'été est plutôt positif pour les commerces parisiens : le résultat est supérieur ou égal à l'été dernier, et les ventes privées mises en place pour pallier un début de soldes jugé trop tardif ont bien fonctionné. Les commerçants ont dû proposer d’importantes démarques pour écouler les stocks après une saison morose. Une majorité de commerçants restent défavorables aux soldes flottants, accusés de galvauder les soldes, ainsi qu’à l’ouverture des commerces le dimanche dans toute la capitale.

Le 30 juin, une date trop tardive

61 % des commerçants interrogés déplorent le choix de la date de démarrage des soldes (le 30 juin) ; parmi eux, 94 % jugent cette date trop tardive : en effet, la Loi de Modernisation de l'Economie fixe depuis 2009 le début des soldes d'été au dernier mercredi de juin, soit cette année 3 jours seulement avant les congés scolaires : « L'été dernier, on avait démarré le 24 juin, c'était bien, là, le 30 c'était trop tard, beaucoup de gens étaient partis en vacances », nous a déclaré un commerçant de la rue de Rennes. « Démarrer une semaine plus tôt nous aurait permis d'avoir deux semaines de trafic plus intense », a surenchéri un autre.