Soldes été 2011 : le rituel des soldes soumis à rude épreuve

auteur  Julien TUILLIER
juillet 2011
Une publication
du CROCIS
4 pages
Après un printemps au cours duquel la météo clémente a été propice aux achats, l'activité des commerçants durant la période de soldes a marqué le pas. Les commerçants voient leur chiffre d'affaires s'effriter sous l'effet d'une baisse de la fréquentation. Le nombre important des promotions et ventes privées et le développement des ventes en ligne ont attiré les clients, qui considèrent de moins en moins les périodes traditionnelles de soldes comme un rituel immuable de « bonnes affaires ».

Une activité en baisse

Pour 64 % des commerçants interrogés lors de l'enquête, la hausse du chiffre d'affaires observée pendant les soldes ne dépasse pas 20 % de plus qu'un mois normal ; et près d'un commerçant sur deux a enregistré une augmentation de moins de 10 %. Pour près de trois quart d'entre eux, ce résultat est inférieur ou égal à celui de l'an dernier.

En effet, les ventes de textile-habillement ont baissé de 6 % lors de la première quinzaine des soldes, alors que durant la même période l'an dernier, une hausse des ventes de 3 à 5 % avait été enregistrée selon l'Institut Français de la Mode (IFM).