Soldes hiver 2011 : un bilan en deçà des espérances

auteur  Julien TUILLIER
Février 2011
Une publication
du CROCIS
4 pages
Après une saison automne-hiver en demi-teinte, marquée notamment par un recul des ventes dans le textile et l'habillement, les soldes d'hiver étaient très attendues par les commerçants. A l'approche de la fin de cette période de fortes démarques, force est de constater qu'elles n'ont pas atteint leurs objectifs : la baisse de la fréquentation et une conjoncture économique toujours incertaine n'ont pas permis aux commerçants de réaliser d'importants chiffres d'affaires, alors même que les soldes d'hiver de l'année passée étaient déjà sans enthousiasme.

Un chiffre d'affaires qui ne satisfait pas les commerçants

Pour 62 % des commerçants, la hausse du chiffre d'affaires observée pendant les soldes ne dépasse pas 20 % de plus qu'un mois normal, contre 69 % l'hiver dernier. Cette hausse modérée est la conséquence, entre autre raison, des démarques importantes consenties pour attirer la clientèle.

Les commerçants, qu'ils soient des secteurs du prêt- à-porter, de la chaussure, ou autres (maroquinerie, maison, articles de sports), n'ont pas réalisé un chiffre d'affaires suffisant. Ainsi, 55 % d'entre eux ont généré un résultat inférieur à celui de l'an dernier. Ils sont donc 53 % à être peu ou pas satisfait de cette période qui s'achève, comme lors des précédentes soldes d'hiver au demeurant.