L'imprimerie francilienne : un double défi, industriel et économique

Vincent REDURON
100
Juin 2007
Une publication
du CROCIS
Le secteur de l'imprimerie est confronté à la fois à des problèmes de nature industrielle (évolutions technologiques fortes, contraintes environnementales,...) et de nature économique (forte concurrence étrangère, baisse structurelle de la demande en raison de la dématérialisation des contenus...).

Depuis plusieurs années, ce secteur connait des restructurations importantes. Comment l’imprimerie francilienne a-t-elle été impactée ? En France, depuis une quinzaine d'années, le secteur de l'imprimerie a connu une érosion importante de ses effectifs.

Entre 1992 et 2005, ceux-ci ont chuté de 23 %, soit une perte de près de 30 000 emplois salariés. Le nombre d'établissements du secteur de l'emprimerie a baissé dans les mêmes proportions (- 20 % entre 1992 et 2005).
La chute de l'emploi du secteur de l'imprimerie depuis le début des années 1990 est liée à plusieurs phénomènes distincts. Tout d'abord, d'importantes difficultés économiques ont pesé sur le secteur et se sont traduites par une réduction globale de l'emploi et par la fermeture d'un nombre conséquent d'établissements. Par ailleurs, des gains de productivité importants ont eu lieu, notamment avec l'arrivée des technologies numériques. Enfin, une restructuration du secteur (avec la diminution du nombre de très petites structures dont lesmarchés ont été captés par des entités plus grandes) a accentué cette baisse.