Le textile-habillement : état des lieux d'une industrie en mutation

auteur  Yves BURFIN
122
Novembre 2009
Une publication
du CROCIS
L'Île-de-France occupe une place prépondérante au sein de l'industrie textile-habillement : près d'un établissement français sur deux se trouve dans la région, avec une forte concentration dans la capitale.

Cependant le secteur connaît une crise profonde depuis plusieurs années et son tissu d'entreprises doit faire face à d'importantes mutations. En plus de ce ralentissement structurel du secteur, la production a
particulièrement souffert du retournement de la conjoncture économique.

Les activités liées au textile-habillement apparaissent comme une spécialisation de la région, l'Ile-de-France accueille sur son territoire 42,7 % des établissements de l'industrie du textile-habillement française. Pour l'ensemble de l'industrie, cette proportion est de 17,7 %. Au sein même de l'Ile-de-France, l'activité est par ailleurs extrêmement concentrée : Paris et trois villes de Seine-Saint-Denis limitrophes de la capitale (Aubervilliers, Pantin et Montreuil) regroupent 76,9 % des établissements régionaux ; a contrario, les quatre départements de la grande couronne n'en accueillent que 8,1 %. Autre caractéristique propre à la région francilienne : parmi les nombreux sous-secteurs qui composent l'industrie du textile et de l'habillement, la fabrication de vêtements en textile est prépondérante puisque qu'elle représente 86,3 % des établissements et 77,0 % des effectifs salariés.