Zoom sur la Petite mécanique : des fragilités dans une filière francilienne marquée par la sous-traitance

Vincent REDURON
86
Septembre 2005
Une publication
du CROCIS
En Île-de-France comme ailleurs, la compétitivité des filières d'excellence régionale dépend en grande partie des performances de leurs réseaux de sous-traitants.

C’est pourquoi les signes de fragilité donnés aujourd'hui par le secteur francilien de la "petite mécanique" ramènent à des enjeux de compétitivité globale, qui concernent de prime abord les filières automobile et aéronautique présentes sur notre territoire.
Première d'une nouvelle collection "entreprises et territoires" visant à repérer les manques et problèmes de compétitivité de secteurs industriels "traditionnels"  implantés dans la régioncapitale, cette étude fait
le point de la situation du secteur de la "petite mécanique".