Les chefs d'entreprise de services à la personne d'Ile-de-France : résultats de la dernière enquête

35
Novembre 2010
Une publication
du CROCIS
Le secteur francilien des services à la personne se révélait, lors de notre dernière enquête, encore relativement épargné par la crise. Aujourd’hui, après presque deux ans de recul, la demande de la clientèle est-elle désormais affectée ?


Au sommaire :

1. Une situation économique satisfaisante… avec de nombreux bémols

1.1. Des chefs d’entreprise plutôt satisfaits

1.2. Une clientèle affectée par la crise économique

1.3. Des freins au développement

1.4. Zoom : le CESU préfinancé, encore peu utilisé

2. De possibles mesures fiscales pour 2011 qui inquiètent

2.1. La fin de l’exonération de charges : une mesure jugée contreproductive

2.2. La diminution du crédit d’impôt/de la déduction fiscale

2.3. Le passage de la TVA de 5,5 % à 19,6 %

2.4. Pour un statu quo des mesures fiscales

3. Les chefs d’entreprise et les contraintes réglementaires

3.1. Les agréments : des améliorations sont possibles

3.2. Une clause d’exclusivité parfois problématique

3.3. Pour un cadre légal clair et stable

4. L’emploi, coeur de l’activité

4.1. Le recrutement, toujours le point noir

4.2. Les contrats de travail : une élaboration complexe

4.3. La convention collective : des souhaits et des craintes

5. Les perspectives d’avenir

Remerciements

Annexes

Annexe 1

Annexe 2

Annexe 3

Annexe 4