Coworking et télécentres, un marché très convoité en Ile-de-France

180
mars 2016
4 pages
Alors que le premier espace de coworking francilien a ouvert en 2008, l’Ile-de-France regroupe aujourd’hui 138 tiers-lieux collaboratifs (espaces de coworking, télécentres, ateliers partagés). Ils répondent à une demande de lieux de travail alternatifs, qui donnent accès à un espace professionnel avec une grande souplesse d’utilisation, et encouragent les échanges au sein d’une communauté, ouvrant ainsi la voie à de possibles synergies d’affaires. Sur ce marché très récent, le modèle économique est encore flou et l’effet de mode lié au coworking a poussé sur ce marché de nombreux entrepreneurs. Mais leur capacité à remplir les espaces, les faire vivre dans la durée et de manière rentable reste à démontrer, en particulier à l’heure de l’arrivée sur le marché d’acteurs de dimension nationale voire internationale.

 

Sommaire

  • Les tiers-lieux de travail, une alternative au domicile
  • 4 types de tiers-lieux
  • Une forte présence dans la capitale
  • Une politique volontariste de la Région
  • Une clientèle surtout composée d’indépendants
  • Un marché récent au modèle économique encore flou
  • Un marché convoité par les centres d’affaires
  • L’arrivée de grands groupes de l’immobilier sur le marché du coworking

Cette étude est la synthèse d’un document plus complet qui a été publié en février 2016 par le Crocis sous le titre « Espaces de coworking et télécentres : le nouveau marché des tiers-lieux collaboratifs en Ile-de-France », Cahiers du Crocis, n°40