Les congrès et salons en Ile-de-France, à un tournant

Emmanuel RODIER
112
Décembre 2008
Une publication
du CROCIS
4 pages
Malgré l’émergence des moyens de communication modernes, les foires, salons, congrès et évènements d’entreprises demeurent des médias privilégiés. Leur tenue représente des retombées très importantes pour l’économie francilienne : elles sont estimées à plus de 4,8 milliards d’euros et représentent 58 000 emplois équivalents temps-plein pour les seuls salons et congrès. Mais l’Île-de-France est aujourd’hui soumise à une rude concurrence sur ces deux segments.

Comment évolue la part de marché de Paris face cette concurrence ? Qui sont les principaux acteurs du secteur ? Quel est l’avenir pour le secteur ?

Le tourisme d’affaires regroupe plusieurs types de manifestations : les réunions d’entreprise, les voyages de stimulation et surtout les salons qui permettent de développer le courant d’affaires des entreprises et les congrès qui permettent l’échange de l’information entre professionnels.

Paris et sa région ont de nombreux atouts qui leur ont permis de se positionner parmi les leaders mondiaux du secteur : notoriété de Paris, qualité de la desserte aéroportuaire, densité des réseaux de transports, la plus grande capacité hôtelière au monde, qualité et polyvalence des centres d’expositions et de congrès, etc. Cependant, la concurrence est de plus en plus importante.