Tourisme dans les métropoles mondiales : quel positionnement de Paris Ile-de-France face à ses concurrentes ? (partie 2/2)

Mathieu BELLIARD, Aurélian CATANA et Manon DECOME (Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France) et Aurélien NEFF (pôle Tourisme, Congrès et Salons de la CCI Paris Ile-de-France)
février 2019

Au même titre que Londres, New York, Shanghai ou encore Tokyo, Paris et sa région font partie des métropoles qualifiées de global cities. Ces villes sont aussi des « capitales » mondiales du tourisme ; mais laquelle des cinq compte le plus d’arrivées touristiques ? Quelle est celle qui dispose de l’offre d’hébergements la plus importante ? Laquelle enregistre l’évolution de trafic aérien la plus dynamique ? Dans laquelle la fréquentation des musées est-elle la plus élevée ? Lesquelles sont à la fois présentes sur le marché du tourisme de loisirs et sur celui du tourisme d’affaires ?

 

Paris, Londres et New York, principales destinations culturelles

Dans un contexte de concurrence accrue, l’attractivité culturelle et patrimoniale d’une ville est primordiale. En l’occurrence, Paris, Londres et New York font ainsi partie des villes de référence en termes de musées des beaux-arts tandis que les trois métropoles asiatiques disposent d’une offre moins riche. Le musée du Louvre est ainsi le plus visité au monde ; à New York, le « Met » et le « MoMA » ont notamment reçu respectivement 6,7 et 2,8 millions de visiteurs en 2017 ; pour sa part, Londres concentre trois des musées parmi les plus visités au monde : le British Museum, la Tate Modern et la National Gallery.

Tokyo-Haneda, Londres-Heathrow, Shanghai-Pudong et Paris-Charles de Gaulle dans le top 10 des aéroports mondiaux

La compétition entre métropoles s’observe également au travers du volume et de l’évolution du trafic dans les aéroports internationaux. Londres a ainsi cumulé quelque 165 millions de passagers aériens dans ses quatre aéroports en 2017, ce qui fait de la capitale britannique la principale métropole mondiale en termes de trafic aérien. Paris-Charles de Gaulle est dans le top 10 des aéroports mondiaux et se positionne toujours au deuxième rang en Europe. L’Ile-de-France dépasse le cap des 100,0 millions de passagers annuels lorsqu’on prend en compte le trafic d’Orly.

Le trafic passagers a plus que doublé en 10 ans à Shanghai-Pudong

Si la croissance du trafic passagers est rapide dans le monde ces dix dernières années, elle l’est particulièrement dans les aéroports asiatiques. Le nombre de passagers a notamment été multiplié par près de 2,5 à Shanghai-Pudong entre 2007 et 2017 pour passer de 28,9 millions à 70,0 millions. En Europe, les deux principales infrastructures aéroportuaires ont des rythmes de hausse bien inférieurs à ceux observés en Asie mais comparables entre eux : + 15,9 % à Roissy et + 14,6 % à Heathrow entre 2007 et 2017.

Des projets d’extension dans plusieurs aéroports

Des programmes de développement aéroportuaire se trouvent à l’étude ou sont même d’ores et déjà planifiés dans plusieurs métropoles. C’est le cas notamment à Paris Ile-de-France. Ainsi, l’aéroport d’Orly est en cours de modernisation et, surtout, les contours du projet de terminal 4 de CDG se dessinent progressivement. Dans le Grand Tokyo, l’aéroport de Narita va également se développer dans les années à venir : d’ici à 2028, l’une des deux pistes existantes va être prolongée et une troisième sera construite. En Thaïlande, l’agrandissement de Bangkok-Suvarnabhumi, déjà quasiment saturé, est envisagé à court terme.

Des modèles de desserte en transports très différents d’un aéroport à l’autre

Au-delà de sa capacité d’accueil de passagers, la qualité d’un aéroport se mesure aussi à la qualité de sa desserte. Uniquement desservis à l’heure actuelle par le RER B pour ce qui concerne la desserte ferroviaire, les aéroports parisiens vont profiter des développements des années à venir en termes de transports ; ainsi, la ligne 14 sera prolongée jusqu’à Orly à l’horizon 2024, puis la ligne 17 sera inaugurée d’ici à 2030 et permettra de relier le terminal 2 de Roissy et son futur terminal 4 à Saint-Denis Pleyel ainsi qu’aux lignes 14 et 16 ; par ailleurs, dans les prochaines années, le CDG Express reliera tous les quarts d’heure directement la gare de l'Est au terminal 2 de Roissy en 20 minutes.

Paris Ile-de-France, place également leader sur le tourisme d’affaires

En termes d’équipement, Paris Ile-de-France possède l’offre d’infrastructure la plus riche et variée au monde avec 700 000 m² de surface répartis sur plus de 20 sites d’exposition et de congrès de toutes dimensions dont 3 d’envergure mondiale (Paris Nord Villepinte, Paris expo Porte de Versailles et Paris Le Bourget). La métropole parisienne domine également le classement ICCA de villes accueillant des congrès en occupant la première ou la deuxième place depuis 2010.

En partenariat avec