IngénieurE : pourquoi pas !

Quelque 350 lycéennes, lycéens et professeurs ont assisté, jeudi 21 janvier, à la traditionnelle table ronde « Et Si Ingénieur s’Écrivait avec un E » organisée à leur intention par ESIEE Paris, l’école de l’innovation technologique de la CCI Paris Ile-de-France en partenariat avec la société MBDA France et le soutien de l’association « Elles Bougent ». Objectif : inciter les jeunes filles à se lancer dans des études scientifiques et techniques, leur montrer les avantages de la mixité en entreprise et leur présenter les différents métiers exercés en tant qu’ingénieur.

Nouvelle formule interactive

Franc succès pour cette 4ème édition de « Et Si Ingénieur s’Écrivait avec un E », qui a réuni plus du double de participants par rapport à l’édition précédente (350 contre 130). Nouveauté, cette année : l’interactivité. « Pour encourager les échanges entre les femmes ingénieurs et les jeunes, nous avons mis en place l’application Socrative, qui a permis aux participants d’interagir directement en temps réel, en totale autonomie depuis leur smartphone et de façon anonyme » confie Caroline Hochart, chargée de communication et organisatrice de la manifestation. Résultat : une pléthore de questions ciblées à l’issue des diverses interventions et témoignages de femmes d’entreprises (Thalès, MBDA France, Sopra-Stéria, et Orange) ainsi qu’une étudiante en 4ème année à ESIEE Paris. Au final ces interactions ont permis de démystifier un peu plus le métier d’ingénieur et de mettre en évidence la place et le rôle des femmes dans les structures scientifiques et techniques.

Féminisation progressive des études et métiers scientifiques

Avec 20 % de jeunes filles dans ses effectifs, ESIEE Paris est leader parmi les écoles d’ingénieur TIC, où le taux moyen de féminisation est inférieur à 15 %. « Le nombre d’étudiantes dans notre établissement a plus que doublé en l’espace de 7 ans », précise Caroline Hochart. Des chiffres qui sont loin d’être le fait du hasard, mais plutôt d’une démarche volontaire, un véritable engagement de l’école depuis plusieurs années.

Une opération qui complète un dispositif spécifique

Sensibiliser les jeunes filles aux études et métiers scientifiques, c’est l’ambition  que s’est fixée ESIEE Paris. L’opération « Et Si Ingénieur s’Écrivait avec un E » s’insère dans un  vaste dispositif qui comprend entre autres :

Tout un ensemble qui contribue chaque année à voir le nombre de jeunes filles s’orientant dans la filière « Ingénieur » croître, à ESIEE Paris en particulier.

____________________________________________________________________________________________

Envie d'en savoir plus sur ESIEE Paris, rencontrer ses étudiantes, étudiants, apprentis et professeurs, échanger avec eux, visiter ses installations ? Profitez des prochaines JOP :

Ne manquez pas de consulter notre dossier augmenté ci-dessous et découvrez le parcours de 4 jeunes femmes qui ont fait le choix de s'orienter vers un métier technique ou scientifique.

Le 27/01/2016