Le Lab : un fablab pour La Fabrique

La Fabrique, l’école des métiers de la mode et de la décoration de la CCI Paris Ile-de-France, relève les défis de la « fashion tech » en inaugurant le « Lab », un espace d’expérimentation unique dans son domaine et l’Observatoire de la fashion tech, une lettre d’analyse sur les tendances technologiques du secteur de la mode et de la décoration. Zoom sur deux nouveaux outils innovants qui positionnent désormais La Fabrique au sein de l’écosystème de la « fashion tech »

Demeurer innovant, réinventer la tradition pour  garantir une insertion dans les métiers de demain

Si tout semble opposer mode et technologie, force est de constater qu’elles entretiennent des rapports de plus en plus étroits. «Dans un monde en transition, où les évolutions d’outils et d’usages sont très rapides, il est essentiel de réfléchir et de travailler à adapter nos techniques à la mode de demain», confiait Nelly Rodi, présidente du conseil d’établissement de La Fabrique, lors de la cérémonie d’inauguration du Lab, le 3 décembre dernier. C’est dans ce contexte de transition numérique  que La Fabrique a souhaité se doter  d’outils innovants et performants pour affronter ces nouveaux défis. «Le Lab et l’Observatoire nous sont nécessaires pour rester innovants, dans un domaine pleinement impacté par la révolution «fashion tech». C’est aussi un devoir, en tant qu’école, pour garantir à nos étudiants l’accès aux métiers de demain. Avec ces deux outils, La Fabrique continue à réinventer la tradition, mission au cœur de sa démarche  depuis sa création en 2013», explique Chantal Fouqué, directrice de La Fabrique.

Le Lab : atelier de fabrication numérique pour la Fabrique et son écosystème

Le Lab présente tous les atouts d’un fablab pour innover  et produire de manière accélérée : prototypage rapide, tests de matériaux, accès à un parc de machines, tarifs abordables. C’est aussi dans ce sens qu’il est ouvert à tous les porteurs de projets :

  • designers, créateurs, startupers à la recherche d’un accompagnement dans la réalisation de prototype,
  • entreprises désirant mettre en place des projets de R&D dans les spécialités de l’école,
  • amateurs et makers en quête d’un espace de co-working

et à tous les étudiants et apprentis de La Fabrique, à la découverte de nouvelles techniques de conception et de fabrication, pour travailler leurs projets techniques et exprimer toute leur créativité.

Le Lab se veut un lieu de brassage créatif et technologique, un espace de rencontre et de création collaborative, un hub d’échange de bonnes pratiques entre tous les acteurs du secteur.
Situé dans les locaux de La Fabrique et occupant une surface de quelques 100 m2, cet atelier numérique met un vaste éventail d’équipements innovants à disposition avec, entre autres :

  • 3 imprimantes 3D
  • 1 machine découpe laser
  • 2 machines à coudre dont une à triple entrainement  pour tous travaux de cuir
  • 1 machine à parer (outillage travail du cuir).

L’Observatoire de la fashion tech : un outil de veille tendancielle

Avec quatre publications  annuelles,  l’Observatoire de la Fashion tech  a pour ambition de « prendre le pouls » du secteur pour en extraire les tendances mode / déco et technologiques actuelles et à venir *  et proposer différents regards au travers de contributions d’experts**.  « Ces experts apporteront leur éclairage sur les grandes évolutions en cours dans le domaine de la mode et la place de la France au sein de la « fashion tech », précise Michelle Goutagny, chef de projet innovation et prospective de La Fabrique.

Courant 2016,  l’Observatoire sera déployé sur l’intranet de l’école afin que  l’ensemble des étudiants, apprentis, enseignants et administratifs de l’établissement ait accès à toute cette connaissance relative aux innovations recensées dans l’écosystème de l’école.

« Avec ce regard sur le secteur, La Fabrique veut donner à voir et à réfléchir sur la révolution fashion tech et pourquoi pas la stimuler !», conclut Chantal Fouqué, avant d’ajouter : « école des techniques, La Fabrique doit évoluer avec son temps et devenir aussi une école des technologies, pour préserver et renouveler ce savoir-faire français unique dont elle est une dépositaire ».

 

 

 

 

____________________________________________________

*Cette veille technologique est assurée par l’ARIST (CCI 75)
**N°1 Décembre 2015 : Pascal Denizard, directeur général du Centre européen des textiles innovants (CETI) et Sophie Boutillier, directrice de recherche en économie et docteur en sociologie au laboratoire de recherche sur l’Industrie et l’innovation de l’Université du littoral Côte d’Opale.

 

Le 21/12/2015