Mode et luxe : 2 secteurs entre tradition et modernité

Dans le cadre de la Semaine de l’Industrie (14-20 mars 2016), Chantal Fouqué, directrice de La Fabrique, l’école des métiers de la mode et de la décoration de la CCI Paris Ile-de-France, s’est récemment confiée au Huffington Post pour exposer sa vision de l’impact des nouvelles technologies innovantes dans les domaines d’expertise de l’école : la mode, la décoration et le luxe. Un véritable défi que La Fabrique entend relever et « un levier clé dans la compétition internationale ».

La Fabrique : un acteur de la nouvelle économie de la mode et du luxe

Dans sa tribune, la responsable d’établissement insiste sur la nécessité impérative pour les secteurs de la mode et du luxe d’intégrer ces technologies innovantes sans pour autant abandonner les savoir-faire traditionnels et artisanaux, le métissage étant, on le sait, une source supplémentaire de créativité.

C’est dans cet esprit que son école s’est dotée récemment à la fois d’un service Innovation et prospective, d'un Observatoire et d’un fablab. Objectif : être en mesure de satisfaire les demandes des entreprises, des porteurs de projets et des étudiants. La Fabrique se positionne ainsi comme la référence  de la nouvelle économie du luxe tant dans ses enseignements que dans la transmission des nouveaux savoir aux entreprises traditionnelles.

Mode et luxe, les nouvelles industries innovantes

  • Lire l’article de Chantal Fouqué, directrice de La Fabrique, l'école des métiers de la mode et de la décoration de la CCI Paris Ile-de-France. : 
Le 18/03/2016
Contact