« Mon apprentissage en sommellerie à l’INHAC : un atout majeur dans mon parcours ! »

Formé à l’INHAC en sommellerie, Arnaud Louessard revient sur son parcours, ses choix et ses réussites jusqu’à son embauche au Bistrot du sommelier à Paris.

Attiré par les métiers de la restauration, Arnaud Louessard a commencé son parcours par un Bac professionnel préparé au Lycée hôtelier Notre-Dame de Saint Méen-le-Grand et un BTS en Hôtellerie-Restauration, avant de commencé à se spécialiser.

C’est au cours de sa licence professionnelle Métiers des arts culinaires et des arts de la table que le métier qu’il voulait exercer s’est imposé : il serait sommelier ! C’est ainsi qu’en septembre 2015, il a intégré l'INHAC en Mention complémentaire Sommellerie.

« Cette spécialisation en alternance était pour moi un atout majeur, d'une part pour acquérir une expérience en entreprise et d'autre part, parce qu’elle représentait, à titre personnel, un véritable    challenge », explique Arnaud Louessard.

« Lors de cette année en apprentissage, j’ai eu la chance d’être formé par Guy Maignan, enseignant en sommellerie à l’INHAC, qui a su me transmettre sa passion. J’ai aussi eu l’opportunité d'exercer en alternance au Bistrot du Sommelier aux côtés de Philippe Faure-Brac, mon maître d’apprentissage, parrain de ma promotion et meilleur sommelier du monde 1992 » ajoute-t-il.

Fort des savoir-faire et savoir-être acquis au cours de sa formation et de son expérience, Arnaud a voulu mesurer son talent en participant à plusieurs concours. Pari gagné ! Nominé médaille d’or départementale et régionale du concours MAF Sommellerie en mai dernier, gagnant d’un très beau trophée au concours CHAPOUTIER 2016, qui lui vaudra de s’envoler pour les vignobles Chapoutier des terres australiennes en janvier prochain, et enfin, vainqueur du concours du Meilleur Apprenti de France. Un parcours jalonné de succès !

« Ces concours sont très exigeants et enchaîne les épreuves à un rythme effréné. J’ai parfois eu l’impression de courir un marathon ! Mais c’était très stimulant et formateur, même s’il n’est pas toujours agréable d’être jugé…, confie Arnaud Louessard. L’accompagnement et les conseils de Guy Maignan et Philippe Faure-Brac m’ont apporté une aide précieuse. »

A la suite de son apprentissage au Bistrot du Sommelier à Paris, Philippe Faure-Brac a décidé d’embaucher Arnaud. Et il a désormais un nouveau challenge : « Depuis septembre, une apprentie de l'INHAC a intégré l'équipe. L'enjeu pour moi est donc d'apprendre à transmettre pour lui donner toutes les chances de réussir… »

> Pour en savoir plus sur l’INHAC, Institut de l'Hôtellerie et des Arts Culinaires - Groupe FERRANDI

Le 02/01/2017